Reprise — La machine à abrutir : donner au public «ce qu’il demande», par Pierre Jourde

Vous aimerez peut-être aussi…

2 réponses

  1. Alain dit :

    Le meilleur de l´article est son titre « la machine à abrutir ». Hélas, il se contente par la suite de décrire combien la télévision devient de plus en plus stupide, ce qui n´est pas un scoop. Pas un mot en revanche sur les effets directs sur les télespectateurs. On reste sur sa faim. En revanche la vidéo de Michel Desmurget qu´on peut trouver sur ce blog apporte de réelles réponses (s´il y avait d´ailleurs des compléments, j´en serais très reconnaissant !).
    Même phénomène d´ailleurs pour l´article « M. Sarkozy déjà couronné par les oligarques des médias ? » cité dans la ote de bas de page. Le titre est de nouveau très juste mais finalement l´auteure ne va pas jusqu´au bout de la réponse, comme si elle ne franchissait pas une certaine ligne rouge. Laquelle ? Et bien justement de parler de cette fameuse corrélation entre temps de parole et suffrages, très bien expliqué dans ce blog-même. Est-ce que vraiment la journaliste n´en savait rien ?
    Dans les deux cas en tout cas ces articles posent une très bonne question, mais in fine n´y donnent pas de réponse satisfaisante. Heureusement que ce blog existe pour le faire!

    • admin admin dit :

      Bonjour Alain,

      Merci pour votre retour. Effectivement, c’est plus un billet d’humeur plus qu’un billet factuel. Je trouvais simplement qu’il exprimait bien l’exaspération qu’on peut ressentir en voyant la qualité des chaînes et de l’info. Rien de bien neuf, je vous l’accorde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *