Mots clés : Frédéric Lordon